Le Parc du Perche écrit son avenir à l’horizon 2040

Comment vivrons-nous dans 15 ans ? À quoi ressembleront nos paysages ? Comment nous déplacerons-nous ? Peut-être avez-vous déjà eu l’occasion de participer à ces réflexions avec le Parc. Car depuis plus d’un an, le Parc naturel régional du Perche s’interroge sur son avenir en procédant à la « révision de sa Charte ». Un projet ambitieux qui vise à répondre localement aux défis planétaires qui nous attendent.

Le Perche a été reconnu et classé en Parc naturel régional en 1998 pour la qualité de ses paysages, de ses milieux naturels et de son patrimoine bâti. Son territoire correspond à celui des 88 communes qui ont adhéré volontairement à sa Charte.

Mais une Charte de Parc, c’est quoi ?

Paysages, biodiversité, agriculture et alimentation, urbanisme, patrimoine bâti, culture, tourisme, éducation et sensibilisation… Véritable projet de développement durable, la Charte est le document qui définit les objectifs du territoire et les moyens de les atteindre. Elle est élaborée avec l’ensemble des collectivités territoriales concernées et en concertation avec les partenaires intéressés. Elle permet le classement du territoire en « Parc naturel régional » pour une durée de 15 ans. Les 88 communes du Parc du Perche, dont Val-au-Perche, se sont engagées dans ce projet de Parc en la signant.

Pourquoi doit-on réviser la Charte ?

Au bout de ces 15 ans, les cartes sont rebattues pour adapter le projet de territoire au contexte en évolution, aux données scientifiques, économiques et sociologiques : c’est ce que l’on appelle la révision de la Charte. Cette étape est obligatoire pour que le Perche conserve son label de Parc naturel régional. La Charte actuelle arrive à terme dans 3 ans, c’est pourquoi le Parc réfléchit déjà à la prochaine (2025-2040) !

En raison d’une mobilisation importante des équipes du Parc et de ses partenaires (communes, communautés de communes, départements, régions, partenaires comme l’Office national des forêts, les agences de l’Eau, les offices de tourisme etc.) et la volonté d’une consultation la plus large possible du territoire, la révision de la Charte n’est pas une simple procédure administrative. C’est un processus ambitieux de plusieurs années où se décident un projet collectif de vie et une manière d’habiter le territoire à l’horizon 2040.

Où en est-on ?

En 2021, les élus du Parc ont défini un nouveau périmètre d’étude, qui élargit le nombre de communes candidates non plus à 88 mais 114 ! Et pour la première fois parmi elles, 4 se situent dans le Loir-et-Cher. Ces 114 communes ont été impliquées, au même titre que l’ensemble des partenaires, au long processus de concertation.

De mars à juin 2022, le Parc a également souhaité faire participer les habitants du Perche : espace de contribution en ligne, réunions publiques, fête du Parc, stands sur les marchés… L’objectif : recueillir les avis, les souhaits et les craintes pour l’avenir. Toutes ces contributions ont permis, pendant l’été, de définir des objectifs et des mesures concrètes, de la valorisation de l’arbre sous toutes ses formes au développement culturel du territoire, de la promotion touristique à la transition agricole et alimentaire.

Et ensuite ? D’ici à 2024, après quelques allers et retours avec les Régions et l’Etat, le projet de Charte sera soumis à l’avis de l’ensemble des habitants du Parc dans le cadre d’une enquête publique.