Val-au-Perche inaugure la Frite Perchée et poursuit ses actions en faveur du commerce

Mardi 16 novembre, Julien Miniconi Sous-Préfet, Anick Bruneau Vice-Présidente du Conseil, Isabelle Thierry Présidente de la Communauté de Communes, Jean-Claude Lenoir Président du PETR Pays Ornais, ont répondu à l’invitation des élus de Val-au-Perche pour inaugurer un nouveau commerce, né de la volonté de l’équipe municipale.

« Je suis très heureux de vous accueillir ici, ce soir, pour inaugurer un projet de la Municipalité, dont la démarche a commencé lors du mandat précédent. », explique Sébastien Thirouard, le Maire de Val-au-Perche, en saluant le travail effectué par Martine Georget, sa prédécesseure, en initiant les premières actions afin d’engager pleinement la Commune dans la redynamisation du commerce local.

« Lorsque nous avons appris la fermeture de la charcuterie place des Teilleuls, nous avons immédiatement mesuré l’impact que sa disparition aurait pour nous tous, tant ce local commercial était situé à une place stratégique du centre-ville. C’est pourquoi, avec toute l’équipe municipale, nous nous sommes mobilisés pour préserver l’avenir de ce commerce. Avec lui se jouait une part de la vie commerçante de notre Commune et de la politique que nous souhaitions mener en la matière ».

Anne Guillin, adjointe au Maire en charge du commerce, qui a suivi ce dossier rappelle : « la Municipalité a décidé de s’engager dans cette démarche de redynamisation du commerce local et notamment avec un diagnostic de la CCI en 2019, et la conclusion qu’il manquait sur notre territoire des commerces de bouche, ouverts le week-end. Nous savons tous que le commerce, l’installation de commerçants est libre. Et nous avions le choix d’attendre que les villes rurales soient à nouveau attractives, ou bien nous pouvions, et c’est le choix que nous avons fait, de nous engager dans une démarche proactive. Préempter ce que nous appelions le local Lechat, en référence au couple de charcutiers installés de longue date au Theil, marque cette volonté. De même que décider de faire intervenir des artisans locaux pour réaliser la réhabilitation du chantier. »

A la fin du printemps 2020, la commune a entamé des recherches pour trouver des exploitants, « en gardant en tête que nous souhaitions installer un commerce de bouche. Les retours ont dépassé nos espérances : plus de 50 demandes d’informations complémentaires, 40 échanges téléphoniques et 20 rendez-vous sur place pour découvrir les lieux… Parmi les propositions, nous avons eu de nombreux commerces de bouches (burger, pizza, friterie, traiteur, charcuterie, primeur, etc.), mais aussi des propositions de salon de thé, brocante / atelier d’art, commerces de services (type informatique, pressing, ou autres). Pour sélectionner l’exploitant, nous avions quelques critères qui nous paraissaient importants : comme savoir travailler en équipe, c’est-à-dire travailler en collaboration avec nos commerçants déjà installés (ex : les boulangers pour le pain, boucher pour l’andouille), et peut-être pourquoi pas, se joindre à d’autres commerçants pour créer une association de commerçants. Mais aussi l’envie de participer à la vie de la Commune, accompagner le monde associatif au cours des manifestations.  Et enfin l’expérience professionnelle. »

Après diffusion de cet appel à candidatures, les élus ont retenu la candidature de Sarah Laurent et Edouard Cafardy. « Madame Laurent a plus de 25 ans d’expérience dans ce domaine, et était précédemment installé dans les Hauts-de-France. Elle était en activité, avec son food truck, donc n’était pas bloquée par un bail commercial, et n’avait pas d’urgence financière à s’installer. Ce qui nous a laissé le temps de faire réaliser les travaux.

Ce qui a achevé de nous convaincre, en dehors de son accent, c’est sa bonne humeur et son envie de se lancer dans, ce qu’elle a coutume d’appeler, son dernier grand projet professionnel, avec son compagnon Edouard Cafardy, pour qui il s’agit d’une reconversion professionnelle. Nous leur souhaitons la bienvenue, et la plus belle des réussites. »

150 000 € d’investissement

Au total, l’investissement pour la Commune s’élève à plus de 150 000€, largement subventionné par la Dotation d’équipement des Territoires Ruraux, à hauteur de 41 832 €, le Conseil départemental, à hauteur de 10 000€, le Pays Perche Ornais, à hauteur de 16 842,54€. « Au final, l’investissement pour la Commune s’élève à près de 86 000€, dont 71 000€ pour l’achat du bâtiment.

Ce qui représente une somme importante évidemment, mais c’est un investissement qui contribue à attirer d’autres commerçants. Depuis 2 ans, nous avons d’ailleurs eu la chance d’accueillir une dizaine de nouveaux commerçants, parmi lesquels 4 créations et 5 reprises de commerces », poursuit Anne Guillin avant d’évoquer un autre achat par la Commune : « Les anciens locaux de l’UNA, dont l’emplacement est lui aussi stratégique place des Teilleuls viennent d’être achetés.

Par ailleurs, nous continuons notre travail de fond pour accueillir une surface commerciale, en complément de nos commerces de proximité, et absolument indispensable pour nombre de nos administrés. Nous avons des échanges réguliers avec une enseigne. Enfin, nous engageons un travail d’actualisation et de modernisation de la signalétique afin d’améliorer la visibilité de nos commerces et services ».

La Frite Perchée est ouverte

Sarah et Laurent ont ouvert la Frite Perchée le 8 octobre 2021, place des Teilleuls au Theil. Ils proposent des spécialités du nord avec de la fricadelle, du maroilles, des frites, mais aussi des produits locaux comme l’andouillette. Ils travaillent avec les commerçants locaux. A emporter ou sur place (15 places assises en salle), ils sont ouverts midi et soir du mardi au samedi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.