Val-au-Perche gagne 49 places dans le classement national des villes où il fait bon vivre

L’édition 2022 du palmarès des « Villes & Villages où il fait bon vivre » confirme l’attractivité auprès des Françaises et des Français des villes moyennes et villages situés à leurs alentours. Val-au-Perche prend deux places et se classe 24ème commune du département. La Commune gagne 49 places au niveau national, arrivant à la 5 800ème place. Une belle progression pour la Commune qui confirme une qualité de vie indéniable. « L’an dernier, nous avons découvert ce classement, basé sur des données objectives. Nous avons décidé d’adhérer au label. C’est un fil conducteur pour nous », explique Sébastien THIROUARD, le Maire de Val-au-Perche.

Depuis, la Commune a continué sa politique de développement notamment au niveau des commerces de proximité. « Nous avons travaillé sur le commerce local et le soutien à nos commerçants locaux dans leurs projets. ». L’ouverture de La Frite Perchée (dans un local communal réhabilité), ou encore l’arrivée de nouveaux commerçants en centre-ville, de nouveaux étals sur le marché hebdomadaire ont favorisé la progression de Val-au-Perche. « Aujourd’hui, il nous manque une surface commerciale en complément de Coccimarket. Les municipalités successives travaillent depuis plus de 9 ans sur l’implantation d’une nouvelle surface commerciale. Depuis 2016, la commune nouvelle a repris ce dossier difficile en collaboration avec des enseignes de grande distribution. Nous espérons avoir l’accord d’une implantation au cours du 1er semestre pour une ouverture mi-2023 ».

Autre point sur lequel la municipalité travaille : le tourisme. Le passé industriel de la ville est un atout majeur que la Municipalité souhaite explorer. « Nous travaillons sur des équipements qui valorisent notre Commune et le tourisme, comme l’embarcadère situé sur l’Huisne qui sera ouvert au public au cours du printemps, avec un espace de pique-nique ». La rivière est un autre atout de la Commune de 62 km², « nous avons un projet de cheminement piéton le long de cette rivière qui traverse notre commune sur 5 km ». La préservation du patrimoine bâti comme les lavoirs, la création d’équipements sportifs comme le city stade, de circuits de randonnées, ou encore les projets de piste de roller, d’un boulodrome, apportent un intérêt supplémentaire. « Nous voulons aussi embellir l’entrée de la ville qui se fait par le site de l’ancienne usine Abadie. Nous réfléchissons avec la Communauté de Communes comment nous pouvons reprendre la main. C’est un projet ambitieux, que nous ne pouvons pas porter seuls ».

La Municipalité travaille sur deux autres critères qui lui paraissent importants : l’attractivité immobilière et les services de santé. « Nous avons un projet de lotissement de 16 lots au Cormier, qui seront commercialisés à partir du mois de mars. Il n’y a pas eu de projet immobilier depuis 20 ans. Et pour la santé, nous allons accueillir un nouveau médecin au pôle de santé en mars, et nous avons également un projet de restructuration/rénovation de notre résidence autonomie. Une étude va être lancée en 2022 et on espère un lancement des travaux en 2023 ».

Les critères pour le classement

Le palmarès Villes et villages où il fait bon vivre est le plus grand palmarès des communes en France.

Pour l’édition 2022, le palmarès couvre 34 827 communes de France métropolitaine.

Chaque commune est analysée sur 187 critères répartis dans 9 catégories : qualité de vie, sécurité, santé, commerces et services, transports, éducation, sports et loisirs, solidarité, attractivité immobilière. L’ensemble des données rassemblées sont issues de valeurs officielles, fournies par l’Insee, ou organismes étatiques équivalents.

Présentation de la Commune P70 : https://www.calameo.com/read/006985115a9dec25e7f3a

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.